GROUPE ARCHEOLOGIQUE DE MOURIES   

Retour accueil Retour Activités

07 avril 2012
Les grottes des Alpilles

L'Abri Otello et la Grotte Baldouin à St Rémy de Provence (13)


Mr Maurice TURC
abri otello

L'abri Otello

L’abri Otello (du prénom de son inventeur, Otello Badan) a fait l’objet d’une seconde campagne de relevés assortis d’une prospection des combes et crêtes avoisinantes. Le site comprend deux espaces superposés : une esplanade (abri inférieur) et un porche à 8 m au-dessus de la première (abri supérieur) constitué d’un couloir et d’une salle représentant un espace de 12 m de long sur 3 m de large en moyenne. L’accès de l’un à l’autre abri se fait en escaladant une rampe pentue et étroite.

L’intervention de 2006 avait consisté à relever les figures peintes de la paroi nord de l’abri supérieur. Il s’agit d’un panneau continu de 8 m de long environ comptabilisant une centaine de figures appartenant au corpus schématique du Néolithique. Les superpositions sont nombreuses et permettent de supposer quatre principaux épisodes graphiques et une progression de l’utilisation du support de la droite vers la gauche.

En 2007, les nouveaux relevés ont porté sur les figures de la paroi sud du même abri supérieur, celles du couloir et de l’esplanade. La densité des éléments peints ou gravés y est plus faible. La diversité des corpus iconographiques est plus perceptible. L’extrémité occidentale de la paroi nord et l’ensemble de la paroi sud sont des zones peu propices à l’ornementation.

Sur les quelques zones planes et protégées des ruissellements les Préhistoriques ont laissé quelques peintures, au doigt ou au pinceau, dans des tonalités essentiellement rouges. Les figures conservées sont généralement cruciformes. Nous les interprétons comme des signes anthropomorphes masculins.

On note aussi, dans le fond de l’abri, l’existence d’une concrétion rehaussée de rouge (nouvel exemple d’une attention portée aux écoulements périodiques de l’eau) et d’une stalactite creuse coupée longitudinalement (peut-être une concrétion sonore à l’origine).

Les autres figures de la paroi sud sont tracées au bâton de colorant : des signes cruciformes ou des traits non organisés. Une main négative est observable en hauteur, son contour étant assuré par le frottement de la paroi avec un galet calcaire. Une quinzaine de figures ont également été observées dans le couloir, uniquement sur sa paroi sud : quelques taches de peinture rouge et des traits au bâton de colorant.

L’esplanade a peut-être été ornée à l’origine. Dépourvue d’auvent, elle n’a pas pu conserver d’éventuelles figures. On note cependant un regroupement de neuf cupules très faiblement marquées (érodées) sur l’une des parois et un alignement vertical de plusieurs signes au bâton de colorant dans un joint de strate, sur la paroi opposée. Une marelle et un signe en sablier y sont identifiables. Quatre mètres au-dessus de ces derniers, au-dessus d’une étroite corniche suspendue, nous avons pu relever une figure peinte, en forme de T.

Les figures au bâton de colorant représentent sans doute la version picturale de l’art schématique linéaire. Sablier, marelles, croix et traits sans organisation apparente sont quelques-uns des éléments de ce corpus que l’on ne sait pas dater plus précisément que sous le terme d’époque historique. Initiales, millésimes, dessins de palmes au charbon de bois, sont récents.

Dans l’hypothèse d’abris peints au Néolithique en relation avec des pratiques rituelles de passage, nous avons dégagé et relevé les rochers qui ferment le chemin d’accès à la combe orientale, sous l’abri Otello. Ces rochers pourraient avoir servi de « seuils ».

À 500 m environ à l’est du site orné, un abri exprime la même configuration : deux espaces superposés, des parois rubéfiées, une orientation au sud-est. Il ne porte pourtant aucune figure d’aucun corpus iconographique, ce qui nous fait penser que seul l’ample abri Otello a représenté pour les peintres et graveurs, à toutes les époques, le seul support sélectionnable. C’est aussi la seule cavité dont les strates inférieures recèlent des matières colorantes.

Mr Philippe HAMEAU


(Photos Mireille  LAFOREST)

abri otello
Avant le départ quelques explications
données par Mr Maurice TURC

abri otello

Vue du rocher (au centre) que nous allons gravir
abri otello

Avant de passer la "porte" 

abri otello
Le rocher majestueux ou se trouve l'abri Otello
abri otello
L'abri Otello où Dominique et Dûne nous précèdent
abri otello
passage difficile pour accéder à l'abri Otello
abri otello
De l'abri, vue sur la plate-forme inférieure et le vallon
abri otello
Contre-jour du fond de l'abri
abri otello
Fond de l'abri Otello
abri otello
Document fourni par Mr M. TURC
abri otello abri otello
abri otello abri otello                       abri otello abri otello
abri otello Le repas
un moment très apprécié
après la viste
                   de l'abri Otello
                       
abri otello

La grotte sépulcrale de Baldouin
Découverte au cours de l'été 1931, c'est une grotte sépulcrale qui se trouve dans le vallon d'Estienne. Une première reconnaissance accompagnée du Dr E. Leroy et de M.P. de Brun à permis au Dr Leroy de trouver un fragment de maillet à rainure et, pénétrant dans la chambre sépulcrale, il a ramassé des ossements et quelques perles. Une plate-forme rocheuse en précède l'entrée, formant un vestibule et sur sa paroi sud sont gravés les pétroglyphes étudiés par le Dr J. Moulard.
Au fond du vestibule part un couloir où la roche forme une muraille percée d'un passage de 1m10 de hauteur sur 1 mètre de large, et fait pénétrer dans l'arrière grotte plongée dans l'obcurité. Ce passage donne accès à une plate-forme s'ouvrant par une large baie sur le vallon au dessus de l'entrée inférieure.
Le côté surd de cette plate-forme s'élève vers une faille, située dans l'angle gauche et servant d'accès à la chambe sépulcrale orientée N.-S. Les terres extraites de la chambre ont été tamisées et elles ont donné des ossements, quelques spécimens d'industrie lithique, des objets de parure et de la céramique.
H. Rolland

(Photos Mireille  LAFOREST)
Grotte Baldouin
1ère plate-forme où se trouvent gravés les pétroglyphes
Grotte Baldouin
Entrée du passage obsur
Grotte Baldouin
Entrée du passage obsur
Grotte Baldouin
2ème plate-forme où se trouve l'accés
à la chambre sépulcrale

Grotte Baldouin
Entrée de la chambre sépulcrale
Grotte Baldouin
Sortie sportive du couloir obcur
Grotte Baldouin
Gravure d'un cheval
Grotte Baldouin
Gravure d'un autre cheval
Grotte Baldouin
Grotte Baldouin
Grotte Baldouin
Document fourni par Mr Maurice TURC
Grotte Baldouin
Document fourni par Mr Maurice TURC
.
Grotte Baldouin
Vue du haut de la plate-forme supérieure sur
 le vallon de St Estienne
.

A la suite de ces 2 visites Alain et son frère Thierry nous ont emmené visiter l'aqueduc d'Arles au quartier de l'Agache 
& une foggara  au quartier de la Massanne  
à St Rémy de Provence
Aqueduc
Haut de page